samedi 22 juin 2013

Que reste-t-il aux États ?, bis

Il y a quelques années, je signalais comment les États se faisaient bouffer par les entreprises (Que reste-t-il aux États ?), mème très présent dans la ittérature d'anticipation (lisez aussi la citation), et je donnais l'exemple de la quasi-extraterritorialité de Disney (Private State).

Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire partager ceci :

L’ACTA établit un nouveau cadre juridique créant son propre organisme de gouvernance, le Comité de l’ACTA, indépendant des institutions internationales déjà existantes comme l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI, WIPO en anglais) ou les Nations Unies.

Wikipedia : ACTA



La citation à-peu-près-dans-le-sujet du jour : Quand les règles du jeu ne travaillent plus vous, changez les règles du jeu.

Flattr: cliquez pour une micro-donation [web payable]