jeudi 18 juillet 2013

Compte-rendu de H+ Paris juillet 2013

Et voilà, H+ Paris juillet 2013, c'est terminé. Merci à tous d’être venus ! Ci-dessous, un petit résumé de la soirée, de mémoire — n’hésitez pas à ajouter.

D’abord, nous avons eu l’honneur d’avoir un journaliste de CNet avec nous — c’est un important gage de reconnaissance qu’un journaliste fasse le déplacement et je tiens à remercier Fabien (le journaliste) pour cela.

Il y avait davantage d’étudiant et chercheurs en sciences humaines que les fois précédentes, dominées par des professionnels des technologies (notamment des informaticiens). La moyenne d’âge est aussi monté, puisque le doyen avait 70 ans !

La soirée comme d’habitude a commencé exactement à l’heure et c’est terminé exactement à pas d’heure :) puisque les derniers sont partis avec les derniers métro. Autour d’un verre dans une salle où nous étions seuls pour discuter librement, nous avons abordé des thèmes classiques comme qu’est-ce que le transhumanisme, les risques existentiels, l’accroissement radical de l’espérance de vie en bonne santé, les différents courants du transhumanisme… Nous avions comme à chaque rencontre quelques nouveaux, qui ne connaissaient pas ou peu et qui, nous l’espérons, sont ressortis avec une idée plus claire (voire plus positive !) du transhumanisme. D’autant plus que, pour la première fois, chacun a pu repartir avec un flyer de l’association française transhumaniste et un glossaire écrit spécialement pour l’occasion (et que nous espérons utile une fois revenu chez soi, loin de l’excitation de la soirée).

Nous avons également abordé des questions plus avancées, comme la continuation de l’identité, le manque d’une véritable pensée progressiste tant dans la politique que dans les milieux intellectuels (intellectualisants) français ou le rapport entre la robotisation généralisée, le chômage de masse et… le revenu de base (transition laborale). Le sentiment d’une nécessité d’un revenu de base n’a fait sursauter personne, ce qui montre bien que l’idée fait son chemin.

Nous avons vite abandonné l’idée de prendre des notes tellement les informations étaient denses ; le seul, finalement, à en prendre, fut le journaliste (normal) qui n’a pas hésité, dans une démarche d’observation participante, à s’immiscer dans le débat et à poser des questions, tout en restant bien sûr neutre et en ne donnant pas son opinion personnelle. Mais même lui a fini par être terrassé par la densité d’informations, surtout en fin de soirée, quand la philosophie a été mise sur la table (il faut dire que nous avions des philosophes de profession ce soir-là).

Cependant, pour compenser l’absence de notes (quoique… ce commentaire commence à y ressembler), nous pourrions bien vous offrir bientôt la surprise de ce qui a été discuté en fin de soirée…

Mais ceci est une autre histoire :)

À dans un mois pour la prochaine H+ Paris !

(probablement le 23 août)

Flattr: cliquez pour une micro-donation [web payable]